Une journée bien remplie chez les gigogne...un réveil en fanfare,a l'aube...Père gigogne étant attendu pour la cérémonie du 11 novembre,dans la froidure et la bruine du p'tit matin.pfff....ya plus d'poilus maintenant,on pourrait commémorer un an sur deux,ça s'verrait presque pas,et puis personne ne pense au repos des guerrières ...bref,Père gigogne a essayé de se faire discret pour ne pas réveiller tous les nains,mais il a tellement de médailles qui s'entrechoquent sul poitrail rapport a ses nombreuses campagnes, qu'on l'entend a 100km(bon,j'essaie de lui flatter un peu l'égo,parce qu'il n'a pas digéré le coup des photos de vacances,ou on le voit "a moitié a poil",il aurait préféré que je lui floute les poignées d'amour!)les nains ont donc équarquillé leurs mirettes dès 7h,se demandant pourquoi leur papa s'était déguisé,ce qui donna lieu a un bref rappel historique(légèrement soporifique), au p'tit dej, sur la grande guerre et l'armistice,ponctué de questions pointues comme..."mais... t'es chef ou pas?" question cruciale entre deux tartines,tout le reste étant accessoire!"vois tu,mon chéri,l'armistice,c'est la suspension des hostilités après accord entre les belligérants..."-"voui,mais...t'as une arme ou pas???"."...

bref,cette année,contrairement a père gigogne,toujours sur le pont ,nous séchions le dépot de gerbe et les p'tits roulements de tambour,pour la bonne cause,nous attendions les p'tits cousins de bourgogne,pour la journée!C'est toujours l'euphorie chez les nains,qui sont survoltés dès le coup de sonnette ....1000000volts!planqués dans les recoins de l'appart,armés jusqu'aux dents,prêts a en découdre,jusqu'a ce qu'il faille en recoudre un!Les filles s'isolent dans leurs quartiers,exaspérées par les cris de sauvages des couillus "débilosses",et vivent intensément leurs retrouvailles.Des effluves de parfum s'échappent par dessous la porte,elles font de brèves apparitions maquillées comme des voitures volées,et déblatèrent jusqu'a la nuit ..Nous,adultes,tentons de marquer notre territoire,et d'échanger quelques mots autour d'un petit café bien mérité après le repas agité,repoussant sans cesse l'ennemi bruyant et envahissant"au fond du couloir",suggérant aux chers petits(debout sur le canapé) de faire -des -jeux- de- société -et- de- faire -preuve -d'un- peu- d'imagination-tout- de -même-a -votre -âge,nous -savions- jouer -sans -hurler!...Il tombe des cordes,aucun espoir de défouler dehors la horde de chevaliers aux cheveux "trempés d'sueur" et aux joues écarlates(ils veulent goûter,on est sorti de table une heure avant)...ils reviennent a la charge,et nous lâchent un "on s'ennuie,on peut allumer l'ordi?"qui nous estomaque...alors,mère gigogne sort de ses gonds:"puiskeucéça,personne n'aura de cadeaux a noêl,vukeu vous ne jouez déja pas avec ceux qui encombrent vos chambres..."et patati et patata...(s'en fichent comme d'une guigne,ils ont déja repéré les paquets mal planqués dans les placards).le tout ponctué d'un cri -qui -fouette du petit dernier,ramasse-poussière a quatre pattes,qui fait des vocalises.Le seul qui ait le droit officiellement d'être au salon,pour être sûr qu'il n'avale pas une bille,mais qui se rattrappe a donf sur les fils des lampes.IL fait ses dents sur la table basse,et mâche des pages entières de "famille crétine" dès que sa mère a le dos tourné(trouve ça meilleur que la purée de p'tits pois et la compote maison)!bref,après avoir tenu bon pendant des heures"vous n'êtes tout de même pas entre cousins pour vous avachir devant un écran",père gigogne déplace la téloche et les cale devant un navet .SILENCE.BONHEUR.ARMISTICE.VIVE LA TELOCHE

épilogue:les cousins bourguignons sont repartis dans leur maison.les nains étaient épuisés.Ils ont engrangé de bons souvenirs,je crois,et ils en reparleront peut être dans quelques années.ça vaut le coup de se fusiller les tympans,rien que pour ça...vive le 11 novembre!

N1 et N3 ont voulu m'aider a ranger...ils ont des velléités d'autonomie et des initiatives parfois désastreuses!J'ai entendu un énorme BOUM...puis un:"mais pourquoi t'as laché?"Je rentre dans ma chambre...c'est verdun!la télévision agonise ,l'écran explosé...plus personne!ils ont battu en retraite!Mes p'tits poilus sont des planqués...


vivement qu'on recommence...loulou,mimi,tidélice,razemokette,on vous attend!signé:les nains