Un grand rayon de soleil,une petite bise légère....les vacances et une météo printannière conjuguées nous incitent illico presto à "tomber le caban",à glisser nos pieds nus dans nos souliers de cuir(soyons fous),pour un pique-nique familial.Comme à l'école,chacun a sa responsabilité:N1 est porteur de ballon,n3 remplisseur de gourdes non étanches,n4 trouveur de place idéale sans déjection canine,n5 distributeur de sandwichs mous.Les nains arborent un look un peu plouc décalé...un short avec des grosses chaussettes...Le ciel est tout bleu,l'herbe verte.vive les vacances...

Dans les trois secondes qui suivent le plantage de bivouac,les nains tapent dans un ballon.C'est comme un réflexe primaire.Père gigogne forme les équipes,c'est pas franchement équitable,mais ils sont contents.Les pulls sont roulés en boule,pour marquer les "cages".On réquisitionne même mon sac à main,en limite de terrain...pfff!N1,dès qu'il marque un but pousse des cris de sauvage,en courant partout,embrasse la pelouse,et soulève son polo.Je fais mine de ne pas le connaitre,au cas ou il se mettrait à se signer,cracher par terre ou réclamer une civière.N'importe quoi,enfin,les couillus sont occupés.ça me donne le temps de poursuivre mon bouquin,je suis en plein suspens,le crime est- il parfait or not???j'en saurai rien,Zidane,makélélé,benzéma et juhnino ont les crocs ,c'est la mi-temps...je dégaine les chips et les sandwichs.Ils ont l'air heureux dès qu'ils tombent sur un cornichon,un" p'tit filou" à boire les enchante,une "pom'pote "les ravit.Quand je pense au mal que j'ai a leur faire avaler mes p'tits plats mitonnés...on devrait pique-niquer toute l'année.

Le match reprend.Des p'tis jumeaux et leur papa tournent autour d'eux comme des mouches .Ils veulent jouer...L'honneur des gigogne est en jeu,on se glisse une tactique dans le creux de l'oreille,(fais gaffe à la lucarne!)et on s'échange des p'tits regards entendus.Père gigogne trouve que N1 joue perso,ça chauffe.Deux spectateurs médusés par l'intérêt évident du match s'installent à côté pour commenter."ziva,ya les pères de famille qui s'lachent...en costume cravate,ça l'fait trop pas!"Mes yeux découvrent deux p'tits ronds verts aux genoux de PG sur le pantalon de toile beige.L'autre papa,en mocassins ,n'est pas prêt à lacher l'affaire,il crie"allez les grumeaux,on se concentre,faut an-ti-ci-per"!Vingt minutes plus tard,l'honneur est sauf,ça se congratule,et ça bombe le torse.Ce sont les rois du parc,les Dieux du stade,les nains couronnés...ils croient que je leur fais une "hola",mais je tente juste de zigouiller les mouches attirées par le salami danois.

Pas le temps de finir mon livre,ni celui d'une siestounette,il faut replier la nappe à carreaux,enfourcher nos vélos,le ciel,tout noir,nous menace...comme dit le proverbe,"pique-nique en avril, chip's sous le grésil"...père gigogne et ses nains reprennent en choeur:"kicélépluforévidament?c'est les verts..."et ça,pour être verts,ils sont verts...!

1036046

                                                          pique_nique_aurelie