17 avril 2009

Thalassa...

La lumière est très tamisée,on en loupe des marches.Les flashs sont interdits,parait que ça leur irrite les yeux et qu'après,c'est toute une affaire pour leur mettre des lunettes.Ils sont super nombreux,agglutinés les uns aux autres,à la queue-leuleu,comme un jour de marché à Carnac...certains tournent en rond,tels les derviches.Il y en a des beaux,moches,des affreux,des colorés,des délavés,des gros,des p'tits,des tordus,des vraiment bizarres,des plats,des longs.Au fond,c'est comme les humains.Ils recrachent quelques bulles,se collent... [Lire la suite]
Posté par la poison à 12:04 - Commentaires [16] - Permalien [#]

08 avril 2009

pique-nique de choc

Un grand rayon de soleil,une petite bise légère....les vacances et une météo printannière conjuguées nous incitent illico presto à "tomber le caban",à glisser nos pieds nus dans nos souliers de cuir(soyons fous),pour un pique-nique familial.Comme à l'école,chacun a sa responsabilité:N1 est porteur de ballon,n3 remplisseur de gourdes non étanches,n4 trouveur de place idéale sans déjection canine,n5 distributeur de sandwichs mous.Les nains arborent un look un peu plouc décalé...un short avec des grosses chaussettes...Le ciel... [Lire la suite]
Posté par la poison à 13:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 avril 2009

tête -à tête- de- veau sauce gribiche

Le décor de l'auberge chez Paulette a tout pour séduire.Le guide du têtard nous met l'eau à la bouche,et nous décrit la cuisine comme la déco,authentiques,rustiques,sympathiques.De toutes façons,dans ce village du fond des Dombes,pas grand choix...Il est midi.Midi pile.Nos estomacs crient famine,mais c'est un peu plouc,on n'est pô des bêtes,on patientera...Père Gigogne me fait faire le tour du village en briques,guide vert à la main,mais moi je ne pense déjà plus qu'aux cuisses de grenouilles de Paulette.Pfff...on finit par revenir se... [Lire la suite]
Posté par la poison à 15:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]
01 avril 2009

Lettre d'Hélie de Saint Marc pour les jeunes écrite au seuil de sa vie‏(merci,Clarisse) "QUE DIRE à UN JEUNE DE VINGT ANS?"Quand on a connu tout et le contraire de tout,quand on a beaucoup vécu et qu'on est au soir de sa vie,on est tenté de ne rien lui dire,sachant qu'à chaque génération suffit sa peine,sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en causefont partie de la noblesse de l'existence.Pourtant, je ne veux pas me dérober,et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,en me souvenant de ce qu'écrivait... [Lire la suite]
Posté par la poison à 13:45 - Commentaires [13] - Permalien [#]