36 degrés à l'ombre.Je fais le poireau devant l'école,et j'ai déjà fini ma gourde d'eau.La maîtresse a dit:"départ à 11h pétantes..."il est 11h25...j'encadre la classe de n1 pour le cross des écoles du quartier.D'autres parents martyrs sont là,ils sont en shorts et en baskets...j'ai un doute affreux,"on est tout d'même pas obligés de courir avec eux,nan???".Moi,j'ai pas eu le choix,la maîtresse avait peur que N1 ne tombe comme une mouche en pleine course,à cause de son diabète.Mais c'est un VRAI plaisir,je suis ravie à l'idée de ce p'tit pique-nique dans le parc,j'adôôre les "p'tits batons de berger,les chip's et les pic'croque de la vache kiri",ça tombe super bien;c'est important d'être là,de les soutenir,ces petits sportifs courageux,ces athlètes en herbe !  "mo uais  on  espère  juste  que  ça sera pas  l'hécatombe   comme en 2003,me glisse la nounou d'un élève...canicule,50 mÖÖÖmes au tapis,le samu,des syncopes en veux-tu-en-voila...et dans hécatombe,ya tombe!vous avez votre brevet de secouriste,au moins?"...."ben,nan..."

Le troupeau de sportifs sort enfin,on les compte et on les met en rang.Je ne peux pas m'empêcher de penser que nous partons avec 29 enfants,et qu'il nous faudra revenir avec le même effectif...c'est notre mission.Je trouve certains trop frêles,tout à coup...palots,et rabougris.Est ce bien prudent?je les coacherai,et je leur demanderai de s'hydrater régulièrement.Je demande à jules s'il a bien déjeuné               et lui revisse sa casquette sur  le crâne,a       Anatole s'il a un coup de pompe parce qu'il s'arrête :"heu,nan,m'dame,je refais juste mon lacet",à la p'tite lili ,je propose un sucre,parce qu'elle a baillé...mais je sens que N1 me lance des regards désespérés et qu'il me trouve un poil lourdingue...on avance,en croisant nos "concurrents",d'autres élèves des autres écoles.Nos athlètes se mettent à chanter très fort:"on est les meilleurs,tous des bons coureurs,et on va gagner,les doigts dans le nez!"...l'autre école nous double au feu rouge,et reprend sur le trottoir d'en face"vive l'école rostand,tous les ans gagnants!".pied de nez.La maîtresse confirme,"  chaque année,ils ont la coupe.Pfff,nous,la dernière fois,c'était en 1976...".Ah oui,ça dâte....

Au parc,les musclés pique-niquent.Ils prennent des forces...ils n'auront surtout pas le temps de digérer,j'pense en mon for intérieur du moi même.Edgar boit un "powerade",un liquide bizarre tout bleu et dynamisant...pourvu qu'on ne subisse  pas  un  test anti-dopage,sinon,on sera disqualifiés ,    il trotte comme un lapin,et saute comme un cabri."Il est hyperactif"ou bien ça fonctionne vraiment!Puis,il est enfin l'heure de se rendre au vélodrome.Les classes s'y succèdent depuis le matin,on y retrouve nos Cm1 et nos CE2,bien échauffés.La maîtresse a déja parcouru 10 km,elle cherche ses dossarts,et les sacs remplis de bouteilles d'eau,pour la distribution.Chaque élève a un "contrat"à remplir,de 1200 mètres à 2000 mètres,selon son niveau,son âge,ses capacités physiques...si ça fonctionne,cela rapporte des points à l'école.le vélodrome est plein à craquer,les élèves exultent dans les gradins,et s'encouragent.

Au passage de mes  favoris,je m'entends m'époumonner sur le bord de la piste:"allez Henri,allez Philou"...je les trouve tellement mignons."du pain et des jeux...",ça devait avoir d'la gueule les grands pestacles des romains.les derniers ne sont pas les plus déméritants...un petit bonhomme handicapé arrive enfin,sa maman a couru à ses côtés...point de moquerie,au passage des retardataires enrobés,qui semblent regretter soudain d'avoir trop grignotté devant la téloche...au contraire,des hourra d'encouragements.Je me laisse prendre au jeu,je trouve toute cette énergie formidable,cette solidarité trop rare...Et cerise sur le gâteau...nos Ce2 remportent une coupe!!BRAVO....et MERCI!Au retour,nous en avons 29,très fiers et tous en forme!